Les techniques ostéopathiques

Techniques structurelles

Ici sont regroupées un ensemble de techniques articulaire et musculaire afin de redonner de la mobilité à une articulation soit par un travail articulaire soit par un travail musculaire. Ainsi nous retrouvons les techniques :

  • HVBA (haute vélocité, basse amplitude) : ce sont les fameuses techniques pour lesquelles l’ostéopathe est souvent connu, le « crack ». Ce bruit est d’ailleurs obtenu par la décompression des surfaces articulaires qui sont « collées », comme lorsque l’on retire une ventouse. Ces manipulations se font dans le respect de la physiologie articulaire avec un minimum de mouvement afin de ne pas dépasser cette barrière articulaire et elles permettent de « libérer » une articulation peu mobile.
  • Musculaire : Il s’agit d’un ensemble de techniques permettant de rendre de la souplesse au muscle afin que ces derniers ne limitent plus les mouvements articulaires. Pour ce faire, l’ostéopathe pourra travailler au niveau des muscles en les étirant, les inhibant ou bien par des contractions contre résistance
  • Traitement Ostéopathique Global (TOG) : C’est un traitement global du patient. C’est un travail de relâchement musculaire et de libération articulaire par un ensemble de mobilisations circulaires. Le TOG permet en plus la dynamisation du système cardio vasculaire et lymphatique.

 


Techniques viscérales

Les techniques viscérales regroupent un ensemble de manipulations strictement externes permettant d'agir sur les troubles fonctionnels des organes du thorax, de la cavité abdominale et du petit bassin.

Ces techniques permettent de lever les tensions musculaires et tissulaires autour des viscères, parfois source de douleurs d'apparence mécanique (comme certaines lombalgies par exemple), de favoriser la circulation locorégional et de traiter les troubles fonctionnels digestifs, respiratoires ou urinaires.

Bien que très efficaces, ces techniques sont parfois désagréables pour le patient.


Techniques crâniennes

Les techniques crâniennes sont un ensemble de manipulations tissulaires, très fines et spécifiques aux os du crâne, de la face et du sacrum. Elles ont pour but d'équilibrer les tensions de la dure-mère entre le sacrum et les os du crâne.

De plus, ces manipulations légères du tissu crânien permettent de relâcher les tensions locales pouvant créer des points de conflits avec certains nerfs crâniens et dont la répercussion peut être importantes.


Techniques tissulaires

Les techniques tissulaires et fasciales sont des manipulations des tissus conjonctifs (aponévrose et fascia) recouvrant et compartimentant les muscles ainsi que toutes les structures du corps.

Ces manipulations, très légères et douces, permettent de rendre la mobilité aux tissus conjonctifs qui, lorsqu'ils ont subit un traumatisme ou un choc, ont perdu leur mobilité. Or la mobilité de ces tissus est essentielle à la mobilité des structures qu'ils environnent.